Sexothérapie analytique

Lorsqu’il s’agit de son intimité, évoquer sa sexualité n’est pas chose facile. Mais les troubles sexuels sont souvent l’expression physiologique d’une problématique psychique profonde. Celle-ci peut être liée à plusieurs facteurs :  une éducation « rigide », une certaine représentation de la sexualité, une personnalité hyperactive, une orientation sexuelle difficile, un traumatisme, et bien d’autres encore… Une sexothérapie analytique peut diminuer les culpabilités, réduire les inhibitions et libérer la personne de ses troubles.
Les troubles sexuels les plus fréquents chez la femme :
  • Le trouble du plaisir qui va de la souffrance lors des rapports sexuels (dyspareunie), en passant par l’absence de plaisir (anhédonie), jusqu’à la difficulté voire à l’incapacité d’accéder à l’orgasme (anorgasmie).
  • Le vaginisme : la contraction involontaire des muscles releveurs de l’anus, en particulier des faisceaux périvaginaux qui enserrent la partie basse du vagin, rend impossible tout essai de pénétration.
Les troubles sexuels les plus fréquents chez l’homme :
  • L’anéjaculation correspond à la capacité d’avoir une érection durable, sans que celle-ci mène à une éjaculation.
  • L’éjaculation rapide (ou précoce) concerne une déficience au niveau du contrôle éjaculatoire créant une insatisfaction de la partenaire dans plus de 50% des cas.
Si le problème est au sein de votre couple, du manque de désir aux troubles plus difficilement identifiés comme l’insatisfaction ou la mésentente sexuelle, il est préférable de consulter en couple. Mais si vous n’êtes pas sûr(e) de l’intérêt pour vous d’une consultation à deux, ou si vous l’appréhendez, venez seul(e) la première fois. Nous aborderons cette question et vous déciderez de l’opportunité d’une consultation avec votre partenaire.